In all my loneliness

I must confess.

Être entourer de plains de gens qui vous aiment et en même temps se sentir seul, quel paradoxe.

La volonté de vouloir faire pleins de choses mais de n’avoir personne avec qui les faire. J’entends par « personne », une personne ou des personnes. Donc on les fait tout seul, quand on peut. On se dit que tant pis, on a envie de le faire alors on va le faire même si personne ne veut le faire avec nous. On est grand, on est majeur, on n’a pas besoin d’être autres pour vivre. Oui.

Je pense. Je réfléchis. Peut être trop. Peut être qu’il faut foncer, ne pas se poser de questions et vivre chaque aventure que nous avons a porté de main. J’ai 19 ans, bientôt 20, et j’ai absolument l’impression de n’avoir rien fait de ma jeunesse (même si elle n’est pas encore finie), de mon adolescence. J’ai l’impression d’avoir manqué tant d’expériences que l’on peut faire quand on est adolescent. Même si, bien sûr, il n’est jamais trop tard pour les faire, ce n’est pas pareil. On est un peu plus vieux donc un peu plus mûr, on  réfléchi avant de faire quelque chose. On réfléchit trop, donc on s’angoisse, et par la suite on a peur. J’imagine qu’il y a des gens qui se disent l’inverse, que, eux, au contraire, on fait trop de choses, des choses peut être stupides, dangereuses, ou encore inconscientes, ou tout simplement géniales. Et bien, au moins elles en ont profité.

Alone in a crowd, I'm not here

Par exemple, en grandissant j’ai fait le choix de ne pas boire d’alcool. Cela peut paraitre banal (quoique de nos jours…). Une première chose que je ne fait pas et que peut être je devrais faire si je veux vraiment profiter de la vie. Pourquoi ce choix? Je trouve que boire de l’alcool est un fait que l’on retrouve dans ces sociétés des pays développées actuels. Ça fait partie des mœurs. « Tu n’es plus un enfant, tu es grand maintenant. Tu peux boire de l’alcool ». Et bien non, je ne suis pas d’accord. Et quand on fait le choix de ne pas être d’accord avec ce genre de choses, cela parait totalement bizarre au regard des autres, famille ou amis. Puis la famille comprend, et ne cherche plus à, quand même, essayer de te servir un verre. Quand aux amis c’est généralement un peu plus difficile. Ils l’acceptent mais essaient par tout les moyens de te convaincre que boire c’est bien, c’est délire. Ils te disent que, quand tu bois, tu t’ouvres, tu rigoles, tu vas parler aux gens que tu ne connais pas. Bref c’est l’éclate quoi! Et bien je trouve que, même si j’en conviens que l’alcool facilite ce genre de comportements, tout ne lui ai pas dû. Justement, il « facilite », donc tout pourrait très bien se faire sans lui. Il suffit juste de se le dire. Enfin, peut être ai-je tord. En tout cas je refuse de me dire qu’il faut que je boive de l’alcool pour rire et rencontrer des gens! Oui, j’ai des tendances un peu anticonformistes. J’ai horreur de faire comme tout le monde, de tous se ressembler, d’être comme tout le monde. Pourquoi la vie se résumerait à: boire, fumer, baiser? Il y a des milliers d’autres choses à faire dans la vie. J’en reviens à mes moutons. Peut être que c’est à cause de ce genre de choix que je fais que j’ai l’impression de ne rien faire dans ma vie, de rater ma jeunesse. Et si je suis réellement en train de rater ma jeunesse je ne vous raconte pas comment sera ma crise de la quarantaine! Explosive à mon avis.

« On est jamais plus seul que dans la foule »

[tweetmeme source=”Antwhat” only_single=false]

Publicités

10 réflexions au sujet de « In all my loneliness »

  1. tu sais, au sujet de l’alcool, je n’ai pas fais le choix que tu as fais, non. mais je le comprend. simplement, il faut que tu fasses la part des choses : tu peux très bien boire de temps en temps, en somme pour te lâcher un bon coup et ne plus boire après parce que tu t’amuses autant sans boire, c’est bien (un peu trop raisonnable à mon goût) 🙂
    je pense que tu devrais éviter de te prendre la tête avec ça car après tout, comme tu le dis, on est jeunes et c’est pas le moment de rater sa jeunesse hein. moi, j’ai eu l’impression de louper mon lycée, parce que je ne suis pas assez sortie, parce je m’amusais moins que maintenant à mon sens. on a encore qq années avant d’entrer dans le vrai monde des adultes, encore un moment avant de devoir être complètement sérieux, alors pas de là à ce mettre en danger en buvant des quantités astronomiques non plus, mais de façon raisonnable, faut profiter ! (et tant pis si les lendemains sont difficiles, on a qu’une vie, et c’est pile le moment d’en profiter)
    je n’ai que deux mots à dire : amuse toi ! (et puis tu sais, je vais te dire, si de temps en temps tu craques, ça te feras pas de mal, rien à voir. et les gens te verrons différemment, du gars qui regarde d’un air interloqué ceux qui sont saoûls, qui parlent sérieusement au lieu de danser comme des tarés à celui qui fais le foufou, même rarement, ils seront agréablement surpris)

    ps : roman fleuve qui me donne un air d’alcoolique, de fille qui ne sait pas faire la fête sans boire… mince (c’est vrai que j’aime la légèreté que donne l’alcool, mais je sais aussi sortir sans boire, cependant, vu que mes amis boivent tous, je me sens à part quand je ne bois pas… c’est aussi un facteur d’intégration dirons nous.)

    • Et bien quelle réponse! Merci beaucoup pour ta lecture et ton commentaire cela me fait vraiment plaisir!

      C’est vrai, tu as sûrement raison, je devrais peut être m’y mettre un peu histoire de m’amuser, mais cela me donnera l’impression d’avoir craqué. Je vais réfléchir et je verrais ça l’année prochaine maintenant 😉

      Encore merci pour ton avis!

  2. Je pense que tu déplaces la question. Le problème n’est pas celui des choix à propos de ton mode de vie, et tu as raison en disant que l’alcool n’est qu’un facilitateur, parce qu’il désinhibe , et qu’on doit pouvoir faire des choses sans alcool. Il faut que tu apprennes à prendre confiance en toi, ce qui te désinhibera un peu, sans que tu aies besoin de boire pour cela.
    Oui, tu réfléchis sans doute trop. C’est ça le problème. Lache toi, sois décontracté, confiant. Parfois tu tomberas, mais ça fait partie du jeu. Personnellement, les quelques choses que j’ai vécues, je n’ai pas eu besoin de boire pour les vivre et en profiter. Alors sors, vis, profite, un perrier-menthe à la main et l’esprit léger. 😉

    • Tu as raison je penses qu’il faut que je prenne confiance en moi avant tout. Et comme on dit: « Essaie. Rate. Recommence! » Il faut juste que je me lance!
      Merci pour ton analyse, tes conseils, ton expérience, ton commentaire…^^
      Je vais aller prendre un diabolo kiwi de suite… 😉

  3. Aaah Toine.. Je suis vraiment désolée, en quelque sorte c’est nous qui t’avons fait te sentir comme ça..
    Pour l’alcool je sais qu’on peut être chiant ( surtout moi!). Mais quand on veut que t’essayes c’est pas méchant.. personnellement je pense que t’as envie d’essayer, mais tu t’es fais une promesse et malgré la pression de tes amis tu la tiens! Et ça il y a pas beaucoup de personne qui peuvent le faire!
    Il faut que tu arrêtes de te voir comme extérieur au monde! T’es pas le seul à te poser plein de questions, t’es pas le seul à pas avoir « vécu te jeunesse »! Et puis d’ailleurs ça veut rien dire ça, chacun la vit à sa façon! Si pour certains vivre sa jeunesse c’est boire tout les soirs jusqu’à en vomir ebah tant mieux pour eux, ça veut pas dire que tu dois faire pareil!
    Moi j’trouve que t’es un chouette gars Pétin, t’as des principes et tu les tiens!
    Prends confiance en toi et fonce! ( et t’as pas besoin d’alcool pour ça! 😉 )

  4. Et bien moi je voudrais dire que j’ai pas mal raté ma jeunesse mais après, je me suis bien rattrapé !

    Je ne pense pas que le monde devienne « sérieux » après la fac, que c’est fini la liberté. Au contraire, C’est la que ça commence, que tu te sens libre. En fait, tout se passe dans ta tête. Si tu te dis que « après » ça va être un monde gris, eh bien c’est ce qui va arriver. Si au contraire tu ne laisse pas les autres décider pour toi, ta vie, tu peux en faire ce que tu veux, te passionner, t’amuser, faire des rencontres, vivre des choses hors du commun et là tu verras comme les autres seront intéressés par toi… et le tout sans alcool. 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s