Orgasme papillaire

(Je tiens à le préciser: ceci est une histoire vraie, vécue par moi même, aujourd’hui le 31 Mai 2010, à Cambridge)


Cela fait maintenant un peu plus de deux semaines que je travaille dans cet hôtel. Tout se passe merveilleusement bien, mais ce soir il s’est passé quelque chose de particulier. Ce soir je m’occupais du diner avec une collègue et c’était plutôt peinard, pas beaucoup de clients. Vers environ 21h, ma collègue me dit d’aller récupérer les « room services » (Service de chambre, en bref on apporte à ceux qui le souhaitent le diner sur un plateau directement à leur chambre), je m’exécute donc, prend l’ascenseur -microscopique- du personnel, « Staff lift », monte au 1er, seulement un plateau sur les deux de ce soir a été mis devant la porte. Je prends donc ce plateau que j’avais moi même apporté une heure auparavant (et qui m’avait déjà mis l’eau à la bouche), et là, que vois-je? Une des quatre parts de la pizza est restée, entière, pas même une petite morsure, pas même une miette ne manque, et c’est alors que dans ma tête je me dis: « Mais quel gâchis, encore et toujours du gâchis, une nourriture si belle, si bien cuisinée, si bonne, va, encore une fois, finir à la poubelle ». Cette part de pizza m’a fait de l’œil dans l’ascenseur, puis le plateau dans la main droite, je traverse le restaurant, passe dans le couloir, pousse la première porte pour entrée dans la cuisine, à ce moment là je suis donc dans le sas qui mène à la cuisine. Je m’arrête. Regarde cette part de pizza et pense. « C’est pas bien de manger cette part, quelqu’un d’autre l’a touché, ça se trouve ce quelqu’un d’autre a même éternué dessus… en même temps cette dame avait pas l’air bien méchante… Cette pizza va aller à la poubelle! Et si quelqu’un rentrait dans le sas au moment où je décide de manger cette petite et seule part de pizza? Oh et puis zut c’est du gâchis et j’ai faim! » Je soulève la cloche que je pose à côté de l’assiette sur le plateau, saisis la part de pizza, croque dedans et … plus rien, ce fut un moment magique, éternelle, une profusion de saveurs s’empara alors de mes papilles me transportant plus loin que le Pays des Merveilles c’est pour dire! Vraiment, j’ai été surpris, même si c’est de la nourriture trois étoiles, je ne m’attendais pas à ça, surtout pour une pizza. Puis, une fois remis de mes émotions, je repose la cloche sur l’assiette, l’air de rien, pousse la seconde porte du sas, arrive dans la cuisine et pose le plateau pour le débarrasser, et je vois toujours cette part, désormais un peu plus petite, qui me nargue, et je me dis que maintenant je ne peux pas la jeter, mais, problème, je suis dans la cuisine, donc je ne suis plus seul. Tant pis, les cuistos sont en train de papoter, je leur tourne le dos, déchire un morceau (assez gros) de la part avec mes mains, le fourre entièrement dans ma bouche et mâche en essayant d’être discret. Puis, je réitère l’opération avec un deuxième morceau, j’entends du bruit dans le couloir qui mène à la salle du personnel, merde quelqu’un arrive, je me dépêche d’avaler ce que j’ai dans la bouche, prend l’assiette et vide le reste dans la poubelle.

A l’instant où j’ai poussé la porte pour sortir de la cuisine j’ai entendu quelqu’un dire « It’s better than Burger King! », était-ce à moi qu’il s’adressait? M’avait-on vu? Je ne le sais point, à vrai dire je ne pense pas mais j’ai eu un petit moment de « Ok, en fait j’étais trop pas discret, tout le monde m’a vu ». Cette part de pizza je ne vais pas l’oublier de si tôt.

[tweetmeme source=”Antwhat” only_single=false]

Publicités

7 réflexions au sujet de « Orgasme papillaire »

  1. J’aime beaucoup ! Merci Antoine pour cette petite tranche de ta vie. L’air de rien, tu as là une belle métaphore sur les interdits de la vie, ce qui est acceptable et ne l’est pas, ce qu’on s’autorise ou pas. 😉

    Tu remarqueras que cette pizza, tu ne l’oublieras pas de si tôt. Peut-être est-ce parce que tu as franchi un interdit dans ta tête ? On ne sait jamais ce qui nous attend quand on tente de nouvelles expériences. Tu n’attendais rien de particulier de cette pizza et pourtant elle t’a donné un moment fort. C’est ta « Première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules » à toi. 🙂

    C’est un peu la même chose dans la vie. Tant qu’on essaie pas, on ne sait pas. Et surtout ne pas juger avant d’avoir essayer. Ça j’en ai fait l’expérience avec des gens que j’ai rencontré, « discardé » pour ensuite comprendre qu’ils étaient très intéressants.

    Cela me donne même une idée d’article… 😉

    • Merci Jean-Philippe pour ton commentaire. En effet je me suis fait la réflexion quand j’ai écrit cet article que, en fait, je ne vais pas l’oublier cette pizza car, certes elle était très bonne, mais aussi car j’ai enfreins une « règle » en la mangeant.

      Encore merci pour ton article, mon compteur de visites à « explosé » hier ^^

      Pour ma part j’ai beaucoup (7 je crois) d’article à rattraper sur ton blog (et sur d’autre aussi), je dois ça à la période d’exams… :/ Mais je vais m’y attaquer 🙂

  2. Très bien rédigé cet article, suspense jusqu’au bout (oui oui, même pour une histoire de part de pizza) lol !

    En tout cas, comme dit Jean-Philippe : « belle métaphore sur les interdits de la vie » !

  3. Ping : Comment nous décidons ? : Révolution Personnelle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s