Leçon de vie

(Cet article n’est pas de moi. Je l’ai retrouvé sur mon vieux skyblog -car oui, j’avais un skyblog, je suis de 91 moi monsieur!-)

Imaginez que vous gagnez un concours, dont le prix serait le suivant: chaque matin, une banque vous ouvrirait un compte créditeur de 86400 € . Mais, comme tout jeu, ce jeu aurait des règles, qui seraient les suivantes: tout ce que vous ne dépensez pas dans la journée est enlevé du compte, sans que vous ne puissiez virer cet argent sur un autre compte, et chaque matin, votre compte serait créditeur de 86400€ .

Deuxième règle, la banque se réserve le droit d’interrompre ce petit jeu, sans préavis, à n’importe quel moment.

Que feriez-vous si un tel don vous arrivait?

Votre réaction serait sans doute d’utiliser tout l’argent de cette « banque magique » pour vous faire plaisir, et pour faire plaisir à votre famille, à vos amis,…

Revenons à la réalité, jamais vous ne gagnerez de concours qui vous permette de faire cela…

Mais cette  » banque magique  » , nous l’avons tous, c’est le temps ! Chaque matin, au réveil, nous sommes crédités de 86400 secondes de vie pour la journée, et lorsque nous nous endormons le soir ce temps n’est pas reporté, ce qui n’a pas été vécu dans la journée est perdu… Chaque matin cette magie recommence, nous sommes recrédités de 86400 secondes de vie, et nous jouons avec cette règle incontournable: la banque peut fermer notre compte à n’importe quel moment, sans aucun préavis: a tout moment, la vie peut s’arrêter.

Alors qu’en faisons nous de nos 86400 secondes quotidiennes? Cela n’est -il pas plus important que des euros, des secondes de vie ?

Alors il faut les utiliser toutes, en offrant la joie, le sourire autour de nous , en goutant chaque jour ces milliers d’instants uniques….

PEACE OUT!

Peace out! 

Peace out!

Publicités

3 réflexions au sujet de « Leçon de vie »

  1. Haha, intéressant cependant, dans ces 86400 secondes qu’on a au réveil, il faut d’ores et déjà retirer le temps consacré à dormir : je ne connais personne qui tienne 24h sans dormir et cela de façon continue (car selon ton raisonnement, il n’y a pour seule coupure entre deux « séries » de 86400 secondes (24h), le moment où l’on dort, or il est compris dans notre journée de temps (~ 7h30 je dirais). Donc, on arrive à quelque chose de moins de 86400, je dirais 59 400 secondes 🙂

    • Oui vu comme ça c’est sûr… mais l’idée est là et c’est ce qui est important ^^
      Merci pour ton commentaire cher Tib0o (à très vite sur Twitter)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s