Contrôle de politesse

Hier, je me promenais rue de Maubeuge entre midi et deux, quand soudain j’entendis une chose très surprenante. Un peu plus loin de l’autre coté du trottoir, se tenait un homme, enfin deux hommes, l’un interpellant l’autre qui se situait à quelques pas, d’une voix grave et sérieuse:

– Monsieur! Arrêtez-vous s’il vous plait! Contrôle de Politesse.

L’autre homme s’arrêta, se retourna, se demandant si c’était bien à lui que l’on s’adressait. Il vit alors que celui qui venait de l’interpeller était vêtu d’un uniforme. Et, comme il était un peu surpris, il mit quelques secondes à se rendre compte que cet uniforme était un uniforme de policier.

Moi même me demandais-je ce qu’il se passait, et si cela était vraiment en train de se produire sous mes yeux. Je n’avais jamais vu ça auparavant. Et pourtant j’en ai vu des choses, croyez moi! J’en ai vu des contrôles, des contrôles de tous genres: contrôle de papier, d’alcoolémie, de vitesse, des contrôles musclés aussi pas mal. Mais alors un contrôle de politesse ja-mais.

Je décidai donc d’interrompre ma promenade le temps de regarder ce qu’il se passait de l’autre coté de la rue. Le pauvre homme, n’étant pas bien sûr de ce qu’il venait d’entendre, lui demanda alors:

-Contrôle de politesse, l’air déconcerté, qu’est-ce que ça veut dire?

-Contrôle de politesse, répéta le policier, et bien c’est comme un contrôle de papier, mais pour la politesse. On se charge de vérifier que les bonnes manières et les règles de politesses de bases sont respectées dans l’espace publique, expliqua-t-il.

-Ah.. Mais… Heu.. Mais je n’en ai jamais entendu parler avant. Encore une nouvelle loi merdique pondue par le gouvernement j’imagine!

-Non monsieur, la politesse ne relève pas de l’ordre de la loi, elle est bien au delà de ça. C’est quelque chose que chacun de nous connait. Pourtant certain ne l’appliquent pas, ou alors n’en prennent tout simplement pas la peine.

-Bien, je vois… Et pourquoi m’avoir interpellé? J’ai dit quelque chose de mal? Il ne me semble pas pourtant si mes souvenirs de ces 15 dernières minutes sont bons.

-Dit quelque chose de mal, dit quelque chose de mal… Non, pas vraiment…au contraire. Mais vous avez agit d’une manière peu respectable. Peut-être ne vous en êtes-vous même pas rendu compte…

-Hummm aidez-moi parce que là je vois pas.

-à environ 100 mètre d’ici, vous avez bien accosté un femme d’une trentaine d’années pour lui demander l’heure, je me trompe?

-Non non, c’est bien vrai en effet…

-Que lui avez-vous dit?

-Comme vous l’avez dit, je lui ai demandé l’heure.

-Et avant ça, vous lui avez dit quelque chose?

-Non. Rien. Rien du tout. Je ne vois pas où vous voulez en venir.

-Et bien, nous y voilà. Vous ne lui avez rien dit. Vous lui avez directement demandé l’heure, sans même dire bonjour! Vous savez, se dire bonjour c’est se dire mutuellement qu’on existe. C’est un geste apprécié et attendu, même avec une inconnue dans la rue.

L’autre homme resta silencieux, se rendant compte de son oubli.

Le Sacré Coeur par @Dgefromparis

Le Sacré Coeur par @Dgefromparis

Bonjour, pourtant un simple mot, deux syllabes, ce n’est rien comparé à tout ce qu’on peut dire en une journée. Bonjour, comment allez-vous? Bonjour, bien merci, et vous? Oui bien merci… Des banalités…pas si banales à la fin. Cela facilite les rapports entre personnes et marque le respect. Le respect de base. Le respect de l’autre en tant qu’humain tout simplement.

-Mais ne vous inquiétez pas, continua le policier, rien de grave, c’est juste un avertissement, je ne vous mets pas d’amende. Faite attention désormais.

-Oh oui, ne vous en faite pas pour ça. Je vais faire très attention maintenant.

L’homme reprit sa route. Le policier fit de même. Quant à moi je finis ma promenade en passant par le Sacré Cœur. Arrivé chez moi, je me demandais si j’avais rêvé, ou si les policier se mettaient vraiment à contrôler la politesse dans les lieux publics.

Publicités

5 réflexions au sujet de « Contrôle de politesse »

    • C’est pourtant celui que je préfère le moins de tous les textes que j’ai écris pour le moment je crois. Tu fais quoi comme métier?
      Merci ton avis en tout cas 🙂

      • Je n’ai pas dit que c’était le meilleur (ni le moins bon) mais disons que cela me parle. Je suis responsable (bien grand mot…) du rayon peinture dans un magasin de matériel de Beaux-Arts. Et l’impolitesse flagrante des clients face à nous, qu’ils considèrent, pour la plus part, comme des insectes inintéressants se trouvant ici parce que nous avons raté notre vie, ou que nous sommes des imbéciles finis, a tendance à me rendre folle. Ils oublient de dire bonjour, sont agressifs, critiquent tout, ne sont jamais contents, on n’a jamais ce qu’il veulent, c’est trop cher, il fait trop chaud, ou alors faut les servir de A à Z parce qu’ils sont infoutu de se démerder seuls. Bref. Un vrai bonheur.

        Ton article m’a fait sourire parce que parfois, lorsque je ne réponds pas à un client impoli, que je lui répète « Bonjour: » deux à trois fois, jusqu’à ce qu’il me réponde, il ne comprend pas mon attitude, il ne se rend même pas compte de sa propre impolitesse et de ce qu’il n’accepterait pas qu’on lui fasse.

        Voila, voila!

        (J’ai vu que tu t’es abonné à mon blog. c’est très gentil de ta part, mais tu te rendras vite compte qu’il est sans intérêt. :D)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s