Brigitte ça pique si tu t’y frottes

Dans la mythologie celtique, ‘Brigit, Brigantia’ est la déesse-mère. « Elle règne sur les arts, la guerre, la magie et la médecine. Elle est la patronne des druides, des bardes (poètes), des vates et des forgerons. »

À Brigitte on ne résiste pas
J’ai découvert Brigitte grâce à cette publicité pour Lancôme (ci dessous). Ce n’est pas la première fois que je découvre un groupe grâce à une pub. Et je ne pense pas être le seul à qui ça arrive. C’est vrai que les publicitaires ont bien compris que la musique pouvait jouer un rôle important dans la publicité, mais passons. Brigitte c’est un seul prénom mais deux femmes qui se cachent derrière, au look hippie-21ème-siècle, que sont Sylvie Hoarau et Aurélie Saada. Alors oui j’arrive un peu tard vous me direz, moi qui découvre Brigitte en 2012, mais j’étais en vacances sur ma planète, voilà tout.

(Une version inglishe de Oh la la, spécialement enregistrée pour cette pub).

Et vous, tu m’aimes?
C’est le titre de l’album, Et vous, tu m’aimes?, album qui s’affranchit des règles et qui est unique et multiple à la fois. La monotonie chez Brigitte on ne connait pas. On ne s’ennuie pas du tout en l’écoutant. Chaque titre est différent, on a pas l’impression d’entendre quinze fois la même chanson. C’est un univers qui est propre à Brigitte, et ça se ressent. Elles n’ont peur de rien (ou devrais-je dire, elle n’a peur de rien?). Elle dit ce qu’elle a à dire, et fait ce qu’elle a à faire, la Brigitte.

Dans ce premier album, on trouve de la sensualité (notamment dans leur reprise de Ma Benz du groupe NTM (qui a d’ailleurs largement été approuvée par Joey Starr (et aussi par moi même))), mais bien d’autres chouettes choses aussi. La sensualité est d’abord, et évidemment, dans leurs voix, qui s’accordent parfaitement. Brigitte c’est aussi de la douceur, de la légèreté, tout en réussissant à donner du rythme quand il faut et là où il faut. Oui, Brigitte est douce, mais peut vous faire danser sans problème. En clair, c’est pas un album mou du genou.

Dans cet album, on trouve aussi du rire, de l’amusement. Comme dans la chanson English Song, où Brigitte arrive à être toujours aussi sensuelle, même en prenant un accent anglais des plus mauvais. Et personnellement, j’aime quand on me parle anglais avec un accent bien nul. « I’m a frènche geurle fare fraum Aile-hey » (comprendre: I’m a French girl far from L.A). Oh yeah bébi. (Ca me rappelle Julien Doré, et son titre l’Été Summer entre autre).

Brigitte sait aussi être touchante. Par exemple quand elle chante sa volonté de donner la vie dans J’veux un enfant, ce qui n’est quand même pas banal. Et les mots, comme toujours, sont bien choisi. La poésie des textes de Brigitte est toujours magique. Abracadabra.

« La belle je sais faire
La conne je sais faire
La cuisinière aussi.
La fille je sais faire
La pute je sais faire

Mais pas donner la vie »

Le titre que je préfère dans l’album, même s’il est difficile de n’en choisir qu’un, c’est Big Bang, au pays des candides. C’est un titre exotique, vintage, et… sanglant. Au pays des candides, tel est pris qui croyait prendre, BANG!

« Ce n’est pas l’habit qui fait le bandit »

Mark Maggiori est le réalisateur de la plupart de leurs clips jusque là. Clips que j’admire. Ca se ressent qu’il connait bien les deux filles car leur univers ressort parfaitement dans ses vidéos. Vous pouvez aller sur son Tumblr pour voir tout les trucs cool qu’il fait niveau photo: http://markmaggiori.tumblr.com (pour les autres trucs cool, allez voir son site en cliquant sur son nom un peu plus haut).

Brigitte photographiée par Mark Maggiori

Je vous invite à aller voir tous leurs clips ici: http://www.youtube.com/user/brigittetekiffe/videos

Téléchargez Brigitte sur iTunes ici
Visitez leur page Facebook: https://www.facebook.com/brigittemusic
Suivez @brigittetheband sur Twitter, et sur Tumblr http://brigittedefrance.tumblr.com/
Label: 3eme Bureau