Lorsqu’ils essayèrent

Tout a commencé là. Alors qu’il allait bientôt doucement tomber dans un coma qui le transporterait ailleurs. Là où les choses auraient pris une toute autre tournure.

Autour de lui, l’équipe de pompiers, l’un prenant son pouls pendant que deux autres préparèrent le brancard. À ce moment précis, c’était les dernières minutes de vague conscience de X. Impossible pour lui de prendre le contrôle de son corps. Il respirait avec difficulté. Ses paupières battant lourdement et ses yeux roulant lui permirent peu clairement de voir et comprendre ce qui lui était arrivé.

Un, deux, trois. Les pompiers le prirent et le soulevèrent pour le poser sur le brancard, avec une délicatesse proche de celle d’un troupeau d’éléphants dans un magasin de porcelaine, avant de le glisser dans le camion.

Tout à commencé là. Lorsqu’ils essayèrent de réanimer X.

Son état se stabilisa dans le trajet jusqu’à l’hôpital. Son arcade et sa lèvre supérieur étaient ouvertes, le haut de sa joue droite égratignée, son poignet était cassé et il avait quelques côtes de fêlées. Ce que les pompiers ne savaient pas c’est qu’il était alors en train de rentrer dans un profond coma. C’est le médecin urgentiste qui en fit le diagnostique, et qui l’annonca à ses parents. Personne ne savait alors ce qui lui était arrivé.

Publicités